OVNI, silence et médiation

Le 2 juillet dernier, j’ai découvert sur le site de France Bleu Lorraine que nous célébrions la journée mondiale des OVNI, vous savez les objets volants non identifiés. 

Je découvre à la lecture de l’article que les phénomènes insolites cités,  formes géométriques dans un champ, sphères lumineuses, soucoupes volantes, dame blanche, ont un point commun, l’absence de bruit pendant l’observation des phénomènes.

Cela m’amène au sujet du jour : le silence.

En philosophie, le silence est l’indice du rien. 

En musique, c’est un soupir.

En communication, c’est un langage.

En médiation, c’est une respiration, une énergie et c’est pour moi, un des outils le plus difficile à orchestrer avec justesse.

Comment accueillir ce « rien » qui parfois nous fait si peur ?

Comment interpréter cette parenthèse, qui peut être une promesse, un obstacle ou un détonateur ?

Comment rendre le silence audible lorsqu’il est assourdissant ?

Pour le médecin et romancier Baptiste Beaulieu « Tous les silences ne font pas le même bruit. »

Le silence est multiple. 

Il peut être pudeur, réflexion, discrétion, complicité ou censure.

En médiation, on le croise destructeur, parfois provocateur, de temps à autre prometteur, et souvent réparateur.

Il est « destructeur » quand l’absence de mots laisse l’autre, soit dans une interprétation potentiellement explosive, soit face à un vide abyssal d’explications pourtant tant espérées.

Il est « provocateur » quand il est accessoirisé d’un regard méprisant et d’un corps tout entier qui défie l’autre, lui renvoyant rancœur ou dédain. 

Il est « prometteur » quand il est utilisé comme tremplin à un élan de courage pour, enfin, livrer un secret trop lourd à porter et trop longtemps gardé.

Il est « réparateur » quand il est une pause,  pour un instant, le temps d’un souffle, reprendre « ses esprits », réorganiser ses mots avant de repartir vers l’autre langage, celui articulé.

Pour en revenir à nos rencontres extraterrestres, j’aimerais adresser une pensée toute particulière à mes compagnons d’enfance Alf, E.T. et Maître Yoda.

Je vous laisse avec une phrase de notre voisin grec Euripide « Ne prends la parole que si ce que tu vas dire est plus fort que le silence. » et plus récemment, comme le dit Panpan, le lapin dans Bambi, « si tu n’as rien de gentil à dire, tais-toi. »

Il est donc temps que je me taise.

A très vite,

Miss Utopie

Une réflexion sur “OVNI, silence et médiation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s